Kinésiologie. À distance
Thème : peur du rejet et de l’abandon

J’aborde la séance pour travailler sur une relation « amicale » qui me semble déséquilibrée et qui réveille des peurs de rejet et d’abandon.
J’ai déjà travaillé ces peurs avec d’autres outils.
La séance est très dense, on travaille plein de chose (transgénérationnel, croyances, trauma, archétypes). Mais de mon côté, j’ai peu de ressentis.
À la fin de la séance, Cédric me donne des tâches à accomplir pour finaliser le travail réalisé.
Elles se sont étalées sur un mois, plus où moins évidents, mais j’ai tout fait au mieux.

Evolution nette. Je pense avoir réussi à dire stop. Avec aide, avec besoin de validation extérieure pour me rassurer. Et je tiens le cap.
J’ai compris que je pouvais accepter les choix des autres tout en refusant les conséquences sur moi.
Le fait de dire stop a permis spontanément à de nouvelles personnes d’entrer dans ma vie, à de nouveaux projets d’émerger. Sans que je n’ai eu rien à faire.
Il y a eu une autre prise de conscience aussi : que je mettais des personnes sur un piédestal, et qu’ils avaient de ce fait des « droits » sur moi que j’ai pu lister.
Je m’applique à rétablir l’équilibre.

Mme B. – IdF

Kinésiologie
Thème : argent.

Même si je sens qu’il reste encore des choses à faire, mon rapport à l’argent s’est sensiblement modifié. Je ne ressens plus le manque d’argent comme un poids à supporter car en vérité il n’existe pas et je prends de plus en plus conscience que seule la peur du manque crée le cercle vicieux. La kinésio m’a permis de me libérer d’une partie de mes « problèmes » d’argent Je suis fan à 100% de la kinésio car cette technique permet d’aller chercher dans les mémoires du corps actuel mais également dans les mémoires cellulaires pour résoudre les problèmes que l’on peut avoir.

M.S. – IdF